DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé 3400934125591 Sanofi Rhume & Etat Grippal 5,50 € 5,50 € 5,00 ...

    DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé

    5,50 €
    TTC

    Ce médicament contient 2 substances actives :

    • le paracétamol qui calme la douleur et diminue la fièvre,
    • la pseudoéphédrine, vasoconstricteur décongestionnant qui permet de dégager le nez.

    Ce médicament est utilisé au cours des rhumes si vous avez le nez bouché, des maux de tête et/ou de la fièvre.

    Ce médicament est réservé à l’adulte et à l’adolescent de plus de 15 ans.

    Fermer

    Indication thérapeutique

    Ce médicament contient 2 substances actives :

    • le paracétamol qui calme la douleur et diminue la fièvre,
    • la pseudoéphédrine, vasoconstricteur décongestionnant qui permet de dégager le nez.

    Ce médicament est utilisé au cours des rhumes si vous avez le nez bouché, des maux de tête et/ou de la fièvre.

    Ce médicament est réservé à l’adulte et à l’adolescent de plus de 15 ans.


    Faites attention avec DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé :

    NE LAISSEZ PAS CE MÉDICAMENT À LA PORTÉE DES ENFANTS.

    • Il est impératif de respecter strictement la posologie, la durée de traitement de 5 jours et les contre-indications.
    • En cas de surdosage ou de prise par erreur d’une dose trop élevée (dose supérieure à la dose recommandée), consultez immédiatement votre médecin.
    • La prise de paracétamol peut entrainer des troubles du fonctionnement du foie.
    • La consommation de boissons alcoolisées pendant le traitement est déconseillée.
    • En cas de sevrage récent d’un alcoolisme chronique, le risque d’atteinte hépatique est majoré.

    Prévenez votre médecin avant de prendre ce médicament si une des conditions suivantes s’applique à vous :

    • Si vous avez une hypertension artérielle,
    • Si vous avez une maladie du cœur,
    • Si votre thyroïde fonctionne de manière excessive (hyperthyroïdie),
    • Si vous avez des troubles de la personnalité,
    • Si vous êtes diabétique,
    • Si vous pesez moins de 50 kg,
    • Si vous avez une maladie du foie ou une maladie grave des reins,
    • Si vous buvez fréquemment de l’alcool ou que vous avez arrêté de boire de l’alcool,
    • Si vous souffrez de déshydratation,
    • Si vous souffrez par exemple de malnutrition chronique, si vous êtes en période de jeûne, si vous avez perdu beaucoup de poids récemment, si vous avez plus de 75 ans ou si vous avez plus de 65 ans et que vous présentez des maladies de longue durée, si vous êtes atteint du virus du SIDA ou d’une hépatite virale chronique, si vous souffrez de mucoviscidose (maladie génétique et héréditaire caractérisée notamment par des infections respiratoires graves), ou encore si vous êtes atteint de la maladie de Gilbert (maladie héréditaire associée à une augmentation du taux de bilirubine dans le sang),
    • Si vous êtes allergique à l’aspirine et/ou aux anti-inflammatoires non stéroïdiens,
    • Si vous avez (ou avez eu) de l’épilepsie ou des convulsions.

    Prévenez votre médecin si vous prenez :

    • un IMAO-A sélectif (moclobémide, toloxatone), médicament prescrit dans certains états dépressifs,
    • un médicament contenant un alcaloïde de l’ergot de seigle :
    1. dopaminergique, comme de la bromocriptine, de la cabergoline, du lisuride ou du pergolide, médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson ou pour empêcher la montée du lait maternel,
    2. vasoconstricteur, comme de la dihydroergotamine, de l’ergotamine, de la méthylergométrine et du méthysergide, médicaments destinés à traiter la migraine et certains saignements génitaux
    • un antibiotique, du linézolide,
    • un médicament susceptible d’entraîner des convulsions.

    Si vous êtes dans l’une des situations suivantes, vous devez arrêter le traitement et contacter immédiatement votre médecin :

    • sensation d’accélération des battements du cœur,
    • palpitations,
    • douleurs dans la poitrine,
    • maux de tête ou si vos maux de tête augmentent,
    • nausées,
    • troubles du comportement,
    • augmentation de la tension artérielle,
    • en cas d’hépatite virale aiguë.

    Consultez votre médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

    • écoulement du nez épais à jaunâtre,
    • fièvre persistante,
    • pas d’amélioration au-delà de 5 jours de traitement.

    Si vous devez avoir une anesthésie, arrêtez au préalable le traitement par ce médicament et prévenez l’anesthésiste.

    EN CAS DE DOUTE, NE PAS HÉSITER, À DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.


    Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi, la composition, la posologie, les contre indications, veuillez consulter la notice d'utilisation

     

    Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.


    Mis à jour le 2020-02-18

    Composition

    Les substances actives sont :

    Paracétamol............................................................................................................... 500,00 mg

    Chlorhydrate de pseudoéphédrine................................................................................... 30,00 mg Pour un comprimé

    Les autres composants sont :

    Amidon de blé, amidon de pomme de terre, carboxyméthylamidon sodique, lactose, stéarate de magnésium.

    Conseils d'utilisation

    Posologie

    RESERVE A L’ADULTE ET A L’ADOLESCENT DE PLUS DE 15 ANS.

    1 à 2 comprimés 3 fois par jour. L’intervalle entre les prises sera au minimum de 4 heures. Les comprimés sont à avaler tels quels, avec un verre d’eau.

    Ne pas dépasser 6 comprimés par jour. La posologie quotidienne maximale est de 3 g de paracétamol et 180 mg de pseudoéphédrine.

    En l’absence d’amélioration au bout de 5 jours de traitement, il est nécessaire de prendre un avis médical.

    Insuffisance rénale :

    En cas d’insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min), l’intervalle entre 2 prises sera au minimum de 8 heures.

    Autres situations cliniques :

    La dose journalière efficace la plus faible possible doit être envisagée, sans excéder 60mg/kg/jour (sans dépasser 3g/jour) dans les situations suivantes :

    • poids < 50 kg,
    • insuffisance hépatocellulaire légère à modérée,
    • alcoolisme chronique,
    • déshydratation,
    • réserves basses en glutathion telles que par exemple malnutrition chronique, jeûne, amaigrissement récent, sujet âgé de plus de 75 ans ou de plus de 65 ans et polypathologique, hépatite virale chronique et VIH, mucoviscidose, cholémie familiale (Maladie de Gilbert).

    Mode d’administration

    Voie orale.

    Contre Indication

    Ne prenez jamais DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé :

    • Chez l’enfant de moins de 15 ans.
    • Si vous êtes allergique à l’une des substances actives (le paracétamol ou la pseudoéphédrine) ou à l’un des autres composants contenus dans DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé.
    • Si vous êtes allergique au blé car ce médicament contient de l’amidon de blé.
    • Si vous avez déjà eu un accident vasculaire cérébral.
    • Si vous avez une hypertension artérielle grave ou mal contrôlée par les médicaments.
    • Si vous avez une maladie grave des artères du cœur (insuffisance coronarienne sévère).
    • Si vous avez une pression élevée à l’intérieur de l’œil (glaucome).
    • Si vous avez une difficulté pour uriner d’origine prostatique ou autre.
    • Si vous avez (ou avez eu) des convulsions.
    • Si vous avez une maladie grave du foie (insuffisance hépatocellulaire).
    • Si vous allaitez.
    • En association avec les IMAO non sélectifs en raison du risque d’hypertension paroxystique et de fièvre (hyperthermie) pouvant être fatale.
    • Si vous prenez un autre médicament vasoconstricteur, assurez-vous que l’association avec DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé n’est pas contre-indiquée (Voir le paragraphe «Autres médicaments et DOLIRHUME PARACETAMOL ET PSEUDOEPHEDRINE 500 mg/30 mg, comprimé»), en raison du risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
    • En association aux sympathomimétiques de type alpha: vasoconstricteurs destinés à décongestionner le nez, qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale [étiléfrine, midodrine, naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine (alias néosynéphrine), synéphrine, tétryzoline, tuaminoheptane, tymazoline], en raison du risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
    dosage
    500mg/30mg
    Date de mise à jour
    2020-02-18 00:00:00
    Conditionnement
    Boîte de 16 comprimés
    Lien notice ANSM
    http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/ecodex/extrait.php?specid=65089833
    Forma galénique récupérée sur Vidal
    comprimé
    Code Produit
    3400934125591
    Principe actif
    Paracétamol
    3400934125591